jeudi 17 avril 2014

Pourquoi je n'utilise plus la fusion ?


Le 12 avril dernier avait lieu le 3ème rendez-vous des Matins Malins consacré aux logiciels de généalogie. Mr François LEREBOURG, directeur du CDIP, nous a montré plusieurs fonctionnalités de leur logiciel phare: Geneatique. Dont une fonction intéressante sur la fusion de branches. 

Merge - Wikimedia Commons

Sur ce sujet, Guillaume DE MORANT a fait une intervention remarquée, expliquant qu'il n'utilisait plus ce type de fonction dans ses logiciels de généalogie.

Et bien, moi non plus pour le moment. Je vais expliquer ici pourquoi.  
 

dimanche 6 avril 2014

Objectifs de l'année 2014 - Point d'avancement T1 2014


Printemps - Korbe - Flickr CC
Le printemps arrive enfin dans nos belles régions, le temps se radoucit, plantes et insectes sont de retour dans nos jardins.

Nous sommes début avril, et le premier trimestre vient de tirer sa révérence. Il est donc temps pour moi de faire un point d'avancement sur mes objectifs de l'année 2014.




Pour rappel, je me suis fixé 4 objectifs principaux pour cette année:

  1. Progresser en paléographie
  2. Donner du "corps" à ma généalogie en sortant des classiques Registres Paroissiaux et Etat-Civil
  3. Poursuivre la pousse des rameaux de mon arbre
  4. Vider mes sources génériques

Voici un bref retour sur chacun des points.

samedi 29 mars 2014

Célébrons Internet




Il parait que c'est la fête de l'Internet en ce moment. Je dois bien avouer que je dois être un bien piètre geek, car si Sophie Boudarel n'en avait pas parlé, je n'en aurais rien su.

Et pour célébrer cet événement, les blogueurs sont invités à répondre à deux sujets.

samedi 22 mars 2014

M comme métier ou plutôt P comme Papetier


Pour une fois, le choix du sujet de cet article pour le Généathème de Mars n'a pas fait l'objet d'une longue recherche intellectuelle.

J'ai eu l'occasion de l'écrire à de nombreuses reprises, les ancêtres de mes deux garçons sont à 99% gens de terre, que ce soit en Auvergne comme en Bretagne. Agriculteurs, laboureurs, journaliers etc...

Cela me garantit une certaine sédentarité de mes ancêtres, et me facilite bien les recherches. Mais il faut le reconnaitre, cela se révélait parfois ennuyeux.
Et ce, jusqu'à ce que je tombe sur une profession un peu particulière dans la branche paternelle de mon épouse : des maitres-papetiers.