dimanche 17 novembre 2019


Cela fait maintenant quelques années qu'Heredis a intégré un lien avec OpenStreetMap (OSM), le projet de cartographie qui vise à créer une immense base de données cartographique, totalement libre (source Wikipedia).

Pourquoi pas Google Maps me direz vous ? Ou Geoportail ? Tout simplement parce que ces deux bases sont actuellement payantes, dès lors qu'un usage commercial en est fait. Il semble que Geoportail devrait verser ses données en 2020 ou 2021 dans le cadre du projet d'Open Data du gouvernement, mais c'est une autre histoire.

Comme je l'ai écrit sur mon article consacré à la sortie d'Heredis 2020, OSM a un énorme avantage, vous pouvez le mettre à jour vous-même. C'est aussi son principal défaut. Vous pouvez le faire, mais n'importe qui d'autre peut le défaire.
Heureusement, comme pour Wikipédia, les erreurs manifestes sont assez rapidement corrigées.

J'ai de la chance sur mes communes de Bretagne, les contributeurs bretons d'OSM ont largement intégré les lieux-dits au niveau des communes faisant partie de ma généalogie (avec le petit travers d'indiquer parfois uniquement le nom breton, auquel cas, j'ajoute le nom en français).

Pour le Puy de Dome, c'est moins évident. J'ai parfois quelques lieux-dits, mais pas tous, voir pas du tout. Qu'à cela ne tienne, je n'ai qu'à faire la mise pour que le lendemain matin, je retrouve l'information disponible dans Heredis.

Alors, comment faire ?

Première chose: Se connecter à OpenStreetMap
Seconde chose: Se créer un compte (je passe cette étape totalement classique pour un site web)

Nous pouvons alors passer à la phase de localisation, que je vais détailler en prenant l'exemple de La Tour d'Auvergne, dans le Puy de Dôme.

Comme on peut le voir ci-dessous dans Heredis 2020, j'ai noté plusieurs subdivisions au gré de mes saisies depuis ces 10 dernières années.


Heredis 2020 - Dictionnaire des lieux
Aucune des subdivisions n'est actuellement géolocalisé (on y voit que les champs Latitude et Longitude sont vides).
J'ai également plusieurs doublons, que je traiterais plus tard.

Je vais me focaliser sur la première d'entre elles, Auzat, qui n'existe pas actuellement dans OSM.
Pour m'aider à la localisation des lieux-dits absents d'OSM, je m'appuie sur l'ancien outil d'Heredis : La France à la Loupe. Qui permet d'afficher à la fois la localisation des lieux-dits, mais aussi les cartes de Cassini.

Carte issue de la France à la Loupe juxtaposée avec la carte OSM dans Heredis 2020

J'ai mis en surbrillance les lieux-dits de Mezerat et Fereyrolles, à la fois sur Heredis 2020 et dans la France à la Loupe.
On peut s'apercevoir qu'un certain nombre de lieux-dits sont absents dans OSM par rapport à ce qui existe réellement (les données de la France à la Loupe sont issues de l'IGN).

Passons maintenant à leur ajout dans OSM.

Carte de la Tour d'Auvergne dans OSM

En haut à gauche, on trouve un bouton Modifier, sous forme de liste déroulante, qui propose 3 modes de modification. Pour ma part, j'utilise le premier "iD", car il est intégré au navigateur Internet, je n'ai donc rien à installer.






Je bascule alors sur une carte en mode Modification. Il faut zoomer pour atteindre un niveau de détail suffisant pour qu'OSM vous autorise à ajouter tout type d'élément sur la carte.



La ligne en jaune que l'on retrouve sur la copie d'écran ci-dessus est une route nommée Auzat. La France à la Loupe m'indique qu'il s'agit d'un hameau constituée de 2 à 3 habitations, ce qui me permet de positionner au mieux la localisation.
Je sélectionne alors le choix "Point" (au dessus de la carte, à gauche de Ligne (pour définir des routes) et Polygone (pour définir des zones délimitées).
Sur la partie gauche, OSM me propose plusieurs choix. Le premier d'entre eux est Lieu-dit ou Hameau, car je ne saisis que cela et OSM se souvient de mes derniers choix.



Je peux alors saisir le nom du lieu-dit concerné. Vous pouvez ensuite saisir toute information qui serait en votre possession.

Dernière chose à faire avant de fermer, pensez à bien sauvegarder vos saisies (en haut à droite, vous trouverez le menu Sauvegarder.

OSM vous demandera alors de saisir un commentaire indiquant les raisons des modifications apportées. Pour ma part, vous verrez que j'ajoute toujours le même type de commentaire.



Le tour est joué. Demain matin, si je rouvre Heredis 2020, que je vais dans mon dictionnaire des lieux sur la Tour d'Auvergne, que j'ouvre l'onglet Subdivisions et que je clique sur "Auzat", Heredis devrait me le retrouver et me proposer d'ajouter les coordonnées géographiques à ma subdivision existante.
Vous pouvez d'ailleurs en profiter pour les vérifier (vous pouvez trouver sur Internet une base de données des lieux-dits et des voies ; la base Fantoir. Merci à @guepier92 pour le rappel).
Personne n'est à l'abri de faire une erreur de localisation.


Après un échange avec @PellePioche sur Twitter hier, je précise que si demain quelqu'un vient modifier ce lieu-dit Auzat pour le déplacer sur la carte, cette modification ne sera pas reportée sur Heredis 2020. Vous restez à tout moment maitre de vos données.

N'hésitez pas à faire un peu de mise à jour, même si certains lieux-dits ne sont pas dans votre fichier. Cela servira la communauté, qu'il soit d'Heredis ou de tout autre outil utilisant la base OSM.


jeudi 14 novembre 2019


Heredis en a fait l'annonce il y a quelques semaines dans sa newsletter de rentrée, LA nouveauté d'Heredis 2020 a un nom : Le Monde à la Loupe.

Si vous êtes un ancien utilisateur d'Heredis, vous avez peut-être fait l'achat il y a bien longtemps d'un logiciel, qui est toujours installé sur mon PC, avec un icône juste à coté de celui d'Heredis, la France à la Loupe. Et bien, le Monde à la Loupe, c'est l'intégration dans Heredis d'un module dédié reprenant le même schéma que la France à la Loupe.

Ce nouveau module se couple d'une demande depuis longtemps exprimée, disposer d'un dictionnaire des subdivisions dans Heredis.

Le Monde à la Loupe se décompose en deux parties:

Une nouvelle répartition géographique, version améliorée de celle déjà existante. On y retrouve bien entendu les listes d'individus et de lieux, avec les mêmes types de filtres. On y retrouve également les modes de représentation par densité et par période, auquel s'ajoute un nouveau mode : par génération.

Toute la différence intervient quand on se trouve sur la liste des lieux et que l'on double-clique sur l'un de ceux ci. Sur Heredis 2019, rien ne se passe. Sur Heredis 2020, nous basculons sur l'autre onglet du Monde à la Loupe, baptisé Lieu à la Loupe.

Petit tour des lieux :


Dans le volet détail, on retrouve les principaux éléments administratifs, issus d'Internet (principalement Wikipédia). On découvre également un bouton "Contribuer à OpenStreetMap", je vais y revenir dans un instant.

Car c'est le second onglet qui qui m'intéresse tout particulièrement, celui baptisé "Toponyme".


On retrouve ici tous les toponymes présents dans la base OpenStreetMap, qui est l'outil de cartographie utilisé par Heredis. Cet outil présente l'énorme avantage d'être une base collaborative. Il vous suffit de réaliser une mise à jour d'informations sur la base commune pour que celle-ci se retrouve dès le lendemain sur votre outil Heredis.
Et cette énorme avantage est aussi son principal inconvénient. Car si une personne vient ajouter des informations farfelues dans la base, et bien, vous les retrouvez aussi dans Heredis. Gageons que la nature et le contrôle humain permettront d'avoir des informations fiables à 99,9%.

Pour ma part, j'ai de la chance, car pour mes communes des Côtes d'Armor, la quasi totalité des toponymes sont déjà présents dans la base.
C'est beaucoup moins le cas pour mes communes du Puy de Dôme. Je vais donc me lancer dans la mise à jour sur Open Street Map, ce qui fera l'objet d'un article dans les tous prochains jours, car c'est relativement simple.

Vous allez me dire, c'est bien beau, mais on en fait quoi ?

Je ne sais si vous êtes comme moi, mais dès qu'une mention était faite sur le lieu de résidence d'un de mes ancêtres, je le saisissais dans Heredis.
Un : "Jacques DURAND, ménager du lieu de Kerivoal en cette commune" donnait lieu à la saisie d'un domicile pour Jacques DURAND à la date de l'acte avec comme lieu: la Commune et comme subdivision: Kerivoal.

Jusqu'à cette version, cette information ne donnait rien de plus, c'est à dire que tous les événements ayant pour lieu la commune, quelque soit la subdivision se trouvaient géolocalisés au même endroit.
De plus, on se retrouvait par exemple avec la même subdivision : Bourg pour tout un tas de communes.

Avec Heredis 2020, vous retrouvez, dans le dictionnaire des lieux, l'ensemble des subdivisions liées à une même commune. Petit exemple avec la commune de Pont-Melvez (Côtes d'Armor)

Dictionnaire des lieux - Subdivisions - Heredis 2020
On le voit ici, on retrouve toutes les subdivisions liées à la commune de Pont-Melvez, avec en regard le nombre d'événements concernés par cette subdivision dans mon fichier.

Double-cliquons maintenant sur Le Gollot, présent 57 fois dans mon fichier:

Une fenêtre de saisie sur la subdivision concernée s'ouvre:


Par défaut, on voit que la puce est positionnée sur le bourg de Pont-Melvez. On apercoit également qu'Heredis a repéré dans la base en ligne qu'il semble exister un lieu-dit Le Gollot qui pourrait être celui qui m'intéresse. Je le sélectionne, ce qui a pour effet d'activer les deux boutons Compléter et Remplacer (en bas à gauche de la fenêtre).

Complêter va permettre la mise à jour des coordonnées (Latitude et Longitude).
Remplacer ajoutera les coordonnées et remplacera également le nom de la subdivision. Dans mon cas, la subdivision Gollot sera remplacé par Le Gollot.


La localisation proposée ne vous convient pas ? Vous pouvez zoomer et déplacer la puce à l'endroit qui vous convient. Cela vient automatiquement mettre à jour les coordonnées dans la subdivision.

Autre effet bénéfique de ce dictionnaire des subdivisions, la possibilité de faire du ménage.
En restant sur la commune de Pont-Melvez, on peut s'apercevoir qu'en respectant l'orthographe proposé par les auteurs des actes, je me retrouve avec de nombreux doublons : (Kerfubu avec et sans s, Kermin, Kermen et Kermain, Kernon et Kernou...)

Certains voudront conserver les différentes graphies (ils pourront alors mettre à jour les coordonnées en indiquant les mêmes pour chaque variante), d'autres souhaiteront une uniformisation, auquel cas, ils pourront utiliser l’icône de la double flèche pour remplacer une subdivision par une autre.

On le voit, je suis passé ici par le dictionnaire des lieux pour "nettoyer" mes subdivisions.
Mais ce n'est pas une action que l'on fera tous les jours. Au contraire de la saisie d'événements sur les fiches de nos ancêtres

Prenons le cas d'un acte que je suis en train de traiter, toujours sur ma commune de Pont-Melvez, mais avec une subdivision jamais trouvée dans mon fichier: Magoarou.
J'ouvrele Lieu à la Loupe (comme je le faisais auparavant dans la France à la Loupe), je me rends sur la commune de Pont-Melvez, et je repère Magoarou dans la liste.

Un clic sur la puce localisant ce lieu-dit sur la carte permet d'afficher le nom et les coordonnées de ce lieu-dit. Je clique sur le bouton Copier.



Retour sur mon écran de saisie, le bouton à droite de la subdivision s'est activé et me permet de coller les informations:


Je remplis ainsi à la fois l'information de subdivision et l'ensemble des informations dans mon fichier, coordonnées comprises.


Bien entendu, et pour finir sur ce module, les informations de localisation de l'ensemble de nos subdivsions sont reprises sur les cartes disponibles dans Heredis, comme la carte de Migration ou bien la Répartition Géographique.


Dans le menu Nouveautés, vous trouverez également deux nouvelles listes paramétrables, pour les lieux et pour les sources.

Nouvelles listes paramétrables


N'étant pas un grand utilisateur d'édition de documents, j'avais observé cette nouveauté d'Heredis 2019 avec circonspection. Force est de constater que les utilisateurs en ont été très satisfaits.
Il manquait juste des listes pour les lieux et les sources pour être complet, oubli corrigé par Heredis à la suite des remontés des utilisateurs.

Une toute petite évolution (c'est limite une correction), mais que j'attendais depuis longtemps:
Enfin des images dignes de ce nom dans la fiche résumé. Cela m'est très pratique pour reconnaitre les signatures lorsque je suis en train de traiter un acte et que j'ai le choix entre plusieurs individus portant les mêmes noms et prénoms, que je peux distinguer (parfois) à partir de leur signature positionnée dans le média principal.

Dans les thèmes d'affichage, il en apparait un nouveau, nommé Bleu Nuit, que je trouve assez reposant pour les yeux à l'usage. Après plusieurs heures passées lors des tests, j'ai définitivement adopté ce thème.

Autre choix de l'éditeur, la fusion des palettes Parenté et Liens sous PC dans une même palette Relation

A gauche: Heredis 2020 - A droite: Heredis 2019

On voit à gauche la nouvelle palette Relations qui comprend à la fois la Parenté, mais aussi les Autres Liens (type Déclarant, Témoins...).

Enfin, sur la palette Résumé de l'individu, vous pouvez retrouver les commentaires que vous avez saisi pour les témoins dans l'onglet éponyme de vos événements.

 


Voila pour la partie visible des nouveautés d'Heredis 2020. Sous le capot, une modification forte de la structure de la base a été réalisée sur PC afin de sécuriser la saisie (et la suppression des données).

Pour conclure, une fois n'est pas coutume, j'ai un goût d'inachevé avec cette nouvelle version. Certes, j'étais de ceux qui attendait depuis longtemps un dictionnaire des subdivisions. Je suis donc enchanté de pouvoir enfin mettre au propre toutes ces informations.
Mais je m'interroge:  est ce que cette seule grosse nouveauté fera le bonheur de très nombreux clients ? C'est là où j'ai un gros doute. Ce sera à Heredis d'en juger dans les prochaines semaines en fonction des ventes que l'entreprise enregistrera.



Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!