samedi 23 décembre 2017


Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais à lire de nombreux échanges sur les réseaux sociaux, je ne dois pas être la seule victime de l'un des maux du siècle : la Procrastination

Depuis 2-3 ans, j'ai pris la (mauvaise) habitude de stocker mes recherches Geneabank dans une section dédiée sur mon espace OneNote. Recherches liées à un couple où j'ai pris les mariages, décès et naissances des enfants du couple.

Le symptôme m'est bien connu. Je me suis lancé sur une recherche durant le week-end. J'ai exécuté quelques recherches sur Geneabank, je copie le résultat sur une page Onenote et décide de m'atteler à la recherche des actes durant la semaine à venir.
Vous connaissez déjà le résultat. Le travail, la famille, les amis, et toutes les autres distractions qui m'amènent à remettre à un temps futur la recherche de ces dits actes.

Cet état de fait m'a donné une petite idée pour 2018.

OneNote - Recherches Département des Côtes d'Armor
Comme vous pouvez le voir, j'ai numéroté chacune de mes pages sur les recherches sur les Côtes d'Armor. Et coup de chance, j'ai un peu plus d'une cinquantaine de pages à traiter. A l'aube d'une année, qui, de manière très étonnante, compte 52 semaines.
Vous me voyez donc arriver avec mes gros sabots.

En tache de fond de mes recherches pour l'année 2018, je vais tenter de traiter chaque semaine l'une de mes pages en attente. Le risque étant bien entendu de me laisser entrainer sur des nouvelles recherches associées et donc de décaler dans le temps, mais ce n'est pas bien grave.

Je ne prendrais pas l'engagement de rédiger un article chaque semaine sur chacun de mes couples car je me connais, je n'arriverais pas à le tenir. Mais qui sait, quelques articles pourraient sortir à l'occasion.




4 commentaires:

  1. bon courage ..... Les bonnes résolutions, ca va de pair avec la procrastination :) Et bonnes fêtes

    RépondreSupprimer
  2. Excellente idée ! Bon courage et bonnes fêtes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bonnes fêtes de fin d'année.
      Pour le courage, on verra déjà si j'en ai eu pour résister aux agapes de fin d'année.

      Supprimer

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!