lundi 20 juin 2016


Vous êtes très probablement en train de lire cet article, en étant connecté à Internet depuis votre ordinateur ou votre tablette.
Et vous y êtes arrivés, soit en vous connectant directement sur mon blog ou bien en ayant suivi un lien (depuis les réseaux sociaux ou un flux RSS par exemple)

Vous êtes donc actuellement devant une fenêtre de Google Chrome, d’Internet Explorer, de Firefox ou Safari, ou tout autre navigateur internet.

Sur ce même navigateur, vous lancez vos recherches pour trouver une chambre d’hôtel pour votre prochain déplacement généalogique, pour aller rechercher des actes sur vos archives en ligne préférées, etc… Et pour cela, bien souvent, vous utilisez ce que l’on appelle un moteur de recherche. Un simple champ de saisie dans laquelle vous allez justement taper des combinaisons comme « hôtel limoges », « archives départementales du Cantal » pour que celui-ci vous donne des listes de choix d’hôtel ou bien vous retrouve le lien vers les Archives du Cantal, si d’aventure vous ne les avez pas déjà mis dans vos favoris.


Les moteurs de recherche les plus utilisés à ce jour en Europe comme aux USA, comme l’indique une étude de Mediamétrie/Netrating de 2014 sont sans surprise et dans l’ordre : Google, Bing (de Microsoft) et Yahoo (une étude plus récente devrait démontrer la même chose)

Et comme on peut sans douter, ils sont tous américains.


Avant toute chose, il faut rendre à César ce qui appartient à César, ils rendent le service qu’on leur demande. Si vous tapez « Archives Départementales du Cantal » sur votre moteur de recherche Google, le premier lien à sortir est bien celui des Archives.


MAIS, il y a un grand mais, ce moteur de recherche fait un peu (beaucoup) plus que ce qu’on lui demande.

Si l’on regarde les résultats d’une recherche, on voit, dans les premiers résultats, la mention « Lien sponsorisé ». Ce qui veut dire que les liens que l’on vous renvoie pour répondre à votre recherche, sont ceux d’entreprises qui ont payés pour sortir en premier. Google ne renvoie plus donc ce qui a été le plus recherché et cliqué par les internautes, mais ce qu’on lui a demandé de montrer contre rémunération.
Exemple par exemple si je cherche "Plombier Paris"

Résultat Recherche "Plombier Paris" Google


Premier écueil. 

Mais ce n’est pas le plus grand à mon sens, car je qualifierais cela de « bonne guerre ». Rappelons-nous des Pages Jaunes, avec les encarts plus importants (payants) ou bien les sociétés de plomberie se nommant « ABC Plomberie » pour être sûr d’être le premier de la liste (alphabétique).

Ce qui m’agace surtout, ce sont les petits encarts publicitaires que l’on voit partout sur les sites Internet. Je suppose que vous vous êtes forcément fait la réflexion un jour.

Un vendredi soir, vous lancez une recherche pour trouver un hôtel sur Limoges, où vous allez vous rendre dans un mois.

Le lendemain après-midi, vous vous connectez sur Internet pour trouver un nouveau sèche-linge. Vous basculez sur le site marchand d’une grande enseigne, qui est bien entendu agrémenté de petits encarts publicitaire. Et dans ces encarts, que trouve-t-on ? Des liens (sponsorisés bien sur) vers des hôtels sur Limoges.

Tout cela grâce à Google (et consorts) qui conserve en mémoire ce que vous avez cherché pour nous proposer ensuite des publicités ciblées. La publicité, nerf de la guerre.


Tout cela pour dire qu’il existe des alternatives. Il y a des moteurs, comme Duckduckgo par exemple, lui aussi américain, mais qui s’engage à ne rien collecter comme information de recherche. Mais il y a mieux, et vous comprenez maintenant le nom bizarre utilisé pour cet article : QWANT.

Ce moteur de recherche a un slogan simple : « Le moteur de recherche qui respecte votre vie privé »

Qwant, créé par un français, tient un double objectif. Le premier est donné par son slogan. Le second est de proposer quelque chose de différent. Il n’est pas question ici de concurrencer Google (ce qui serait probablement illusoire), mais de proposer une autre façon de présenter les choses.

Et j’en fais moi-même l’expérience depuis quelques semaines, en installant Qwant comme moteur de recherche par défaut sur Firefox que j’utilise comme navigateur Internet.

Si je recherche quelque chose de précis, je suis quasiment sur que Google me le trouvera à tous les coups. Mais il ne me proposera justement que la cible (et ce qui aurait pu être cette cible) sous forme d’une liste de liens.

Qwant a une approche différente en m’affichant sur une même page, la liste de liens (comme Google), mais aussi les sites marchands, des résultats sur les réseaux sociaux ou bien encore des sites d’actualité. Ce qui permettra à l’utilisateur de naviguer vers d’autres sources d’information.


Depuis 2 mois, Qwant est mon navigateur par défaut. Toute recherche passe par lui. Et si je ne trouve pas rapidement, alors je bascule sur Google. Je compte passer encore quelques mois dessus avant de me faire définitivement une opinion.

Exemple Recherche Qwant sur le mot genealogie


Si comme moi, vous souhaitez également tester ce nouveau moteur de recherche et en faire votre moteur par défaut sur votre navigateur,vous trouverez sur le site de Qwant un descriptif complet pour chaque navigateur.

Alors bonne recherche !




6 commentaires:

  1. J'utilise Qwant aussi depuis quelques mois, sauf quand il faut une requête très précise pour laquelle son moteur de recherche n'est pas encore très bon, mais pour les trucs plutôt généralistes ça marche bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'instant, j'ai le même avis que toi. Si on peut booster un peu son audience, j'en serais ravi.

      Supprimer
  2. Oui, enfin, pour un hôtel à Limoges, demandez-moi plutôt !
    Mélanie (qui murmure depuis Limoges...) ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était pour l'exemple bien sur !!! Quelle que soit la ville choisie, j'aurais forcément un généalogiste qui m'aurait fait la remarque. J'aurais du prendre Reims.

      ;-)

      Supprimer
  3. Pour les ados, il y a Qwant Junior, moteur sécurisé, avec un système de carnets qui leur permet de tenir un pseudo-blog et d'être tenus informés sur des sujets qui les intéressent. Nous l'avons installé sur l'ordinateur de notre fille, et tout le monde en est très satisfait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je découvre. Merci pour l'information. Je vais voir si cela peut intéresser les garçons.

      Supprimer

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!