jeudi 16 juin 2016


Hier à la lettre M, j'évoquais nos ordinateurs avec les différents Systèmes d'Exploitation. Il y a quelques jours, à la lettre H, c'était au tour des smartphones et autres tablettes d'avoir les honneurs d'un article.

Il est un appareil qui est l'inévitable compagnon du généalogiste: l'appareil photo numérique

Tout d'abord le très classique appareil qui nous sert à immortaliser les souvenirs de nos voyages, de nos vacances.
Le généalogiste lui l'utilisera lors de ses déplacements en mairie, aux archives dès lors que l'usage lui en sera autorisé.
Il servira également à prendre en photo les lieux de vie de nos ancêtres, mais aussi leurs tombes (vérifiez bien que vous y êtes autorisés par la mairie).
Et bien entendu tous les événements de la vie de nos contemporains, les photos de mariage ou celles du dernier né.
Autant d'occasion d'agrémenter nos fichiers généalogiques, qui rendront plus agréables l'édition d'un livre ou d'un arbre sur papier.

Il existe d'autres moyens de prise de vue. Et notamment grâce aux appareils mobiles comme les smartphones ou les tablettes.
Comme vous l'avez vu dans mon article sur les smartphones, j'utilise l'application Heredis pour Android. Que je synchronise avec mon fichier généalogique sur PC.

Une fonction intéressante est disponible sur cette application: l'ajout de média.

Heredis pour Android
Comme on peut le voir sur la copie ci-dessus, pour la fiche d'Yvonne PIRIOU, il est possible d'ajouter un média. Un clic sur le menu Ajouter un média , et l'application nous propose d'ouvrir différentes applications:

  • L'appareil photo pour prendre la photo en direct
  • La Galerie de photos de votre smartphone
  • Une application de Cloud (Dropbox) présente sur mon smartphone


Un cas concret: je suis chez ma Tante Yvonne que je n'ai pas vu depuis quelques années. L'après-midi passé avec elle me permet de glaner quelques informations sur la famille. La prise de quelques photos avec ses petits-neveux permet aussi d'ajouter quelques photos à mon fichier, que je synchroniserais à mon retour.




Categories: ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!