samedi 5 juillet 2014



 
Le 3 Juillet dernier, BSD Concept lançait sa dernière évolution liée à Heredis : les Services +.

Et comme cela semble être devenu la règle chez l’éditeur, les fonctionnalités développées sont identiques sur les plateformes Mac comme Windows. 


Après avoir installé la dernière version du patch (14.2 pour Windows ou 3.3.0 pour Mac) et ouvert Heredis, l’évolution est visible avec l’apparition de deux nouveaux icônes dans la barre du même nom :





Barre des icônes - Heredis 2014
Celui de gauche permet de dérouler les fonctions liées à Heredis Online :
  • Gérer son compte sur Online 
  • Publier sur Online
  • Sauvegarder
  • Restaurer
Les deux premières fonctions étaient déjà présentes dans la précédente version. Attardons nous plutôt un instant sur les deux suivantes, que les anciens connaissaient déjà avec Planète Généalogie. Vous disposez d'un espace pour y stocker vos sauvegardes que vous pouvez décider de restaurer à tout moment.


Comme anciennement sur Heredis, cet espace est limité à 3 Go. Mais comme j’ai décidé de ne pas sauvegarder mes médias (que je sauvegarde par ailleurs sur 2 Cloud différents), autant dire que j’ai les moyens de mettre une centaine de sauvegardes de coté (avec une généalogie de 8 500 individus). Soit près de 2 ans de sauvegardes hebdomadaires.


Je passe rapidement sur ces « nouveautés » car avec l’avènement du Cloud,  ce type de fonction est un basique absolu et ne légitime pas, à mon sens, un abonnement payant, quand les leaders du marché du Cloud proposent des espaces gratuits bien plus vastes.

Mais BSD ne pouvait pas ne pas le proposer. Ils l’ont fait, tant mieux. On peut ainsi tout piloter depuis Heredis.


(Note: Lors d’une sauvegarde avec les médias, seuls les nouveaux sont synchronisés. La première sauvegarde peut donc être très longue suivant le nombre de médias dont vous disposez, mais les suivantes sont bien plus rapides)


Seconde fonction attendue par les utilisateurs : la protection par mot de passe


La gestion des contemporains a donné lieu de nombreux échanges (parfois vifs) sur les forums liés à Heredis. En effet, BSD propose de masquer toutes les informations des contemporains, à l’exception des noms et prénoms, en conformité avec les recommandations de la CNIL.

Ne souhaitant pas aborder ce sujet, je vais plutôt décrire mon utilisation de cette fonction.


J’ai deux généalogies en ligne. Il s’agit en fait du même fichier, mais auquel j’applique des règles différentes car j’en ai deux usages distincts. 
Pour cela, je m’appuie exclusivement sur la notion d’individus confidentiels, car je ne souhaite pas que les noms et prénoms des contemporains apparaissent en ligne. Un exemple tout bête pour l'illustrer. J’ai saisi dans Heredis tous les prénoms de mes deux garçons. Et je n’ai pas un patronyme extrêmement répandu en France. A mon sens, il est donc possible d’identifier de manière unique mes enfants avec le masquage au sens de la CNIL.



Retour donc sur la gestion des confidentiels :

Dans Heredis, je lance une recherche multicritère afin d’identifier tous les individus dont la naissance est supérieure au 01 Janvier 1914.


Recherche Multicritères - Heredis



Heredis me renvoie une liste d’individus répondant à ce critère, et je choisis alors de rendre la sélection confidentielle.

Il faudra juste prendre soin à rendre confidentiel tout nouvel individu né il y a moins de 100 ans (ou toute autre période que vous aurez choisi)

Sur ma généalogie publique,  je choisis donc les paramètres suivants :


Paramètre pour généalogie publique - Heredis




Et pour ma généalogie privée,


Paramètre pour généalogie privée - Heredis




J’obtiens ainsi en ligne deux généalogies. Une publique avec les individus nés après 1914 complètement masqués. Et une privée, où les contemporains sont uniquement accessibles aux possesseurs du mot de passe (et n'apparaissent pas dans le moteur de recherche).


(Note: Même si votre généalogie est privée (donc protégée par mot de passe), et que vous décidez de masquer les contemporains sur cette généalogie (en cochant la case idoine), les noms et prénoms de vos contemporains apparaitront dans le moteur de recherche interne d’Online (pas dans les autres moteurs, type Google ou Yahoo). Je vous conseille donc l'usage exclusif des individus confidentiels)
 

Passons à présent à LA grande nouveauté de ces Services + : Les indices Heredis.


Comme vous pouvez le voir sur ma première copie d’écran, il s’agit de l'icône de droite, celui qui comporte le petit numéro 5 à l’affichage. Ce chiffre indique qu’Heredis a détecté des nouveaux ancêtres pour 5 de mes sosas dans les généalogies en ligne sur Heredis Online.


Le fonctionnement en est très simple. Une fois votre fichier publié, Heredis va chercher si d’autres utilisateurs ont des ancêtres qui ne se trouvent pas dans votre arbre. Dès qu’un ancêtre est trouvé, il déclenche un indice. Cliquons sur cet icône pour voir ce qui m’est proposé :


Liste des Indices - Heredis




On peut voir qu’un utilisateur, dont le pseudo est Nomis, possède dans son arbre en ligne au moins un des parents de Jacques SCOLAN, qui n'est pas dans le mien.


Cliquons sur cet indice :


Indice Heredis


On peut y voir à droite que pour Jacques SCOLAN, ce cousin donne deux parents: Pierre et Marie MARTIN (avec leurs dates de naissance et décès). Jacques SCOLAN y possède également ses dates de naissance, de décès, ainsi que la date de mariage avec Jeanne HUON.


Un clic sur l’hyperlien (1) au niveau du nom de l’utilisateur (ici Nomis) permet d’atteindre son arbre en ligne au niveau de l’individu concerné.


Si cet indice ne m’intéresse pas, j’ai la possibilité d’indiquer à Heredis que je ne souhaite plus recevoir cette information pour cet utilisateur (2).


Il y a enfin une dernière possibilité qui apporte tout son sens avec l’intégration d’Online dans Heredis : l’import des individus (3).


Après avoir choisi cette dernière option, Heredis effectue plusieurs actions :


Import d'Indice Heredis


  • La création des deux parents pour Jacques SCOLAN avec tous les événements associés (Naissance, Mariage, Décès) dans mon fichier généalogique 

  • Ajout d’une note pour chaque individu importé indiquant l’origine de l’information : à savoir l’arbre en ligne de Nomis avec un hyperlien vers l’individu concerné

  • Envoi d’un email automatique à Nomis lui indiquant qu’un cousin potentiel (moi) a importé des données issues de son arbre.


Ce dernier point est pour ma part fondamental. La possibilité d’importer en automatique ne peut qu’être associée à l’envoi d'une alerte au généalogiste ayant « donné » l’information via son arbre.Il suffit de voir le nombre de généalogiste qui se plaignent de se faire "piller" leur arbre en ligne.


(Notes : La recherche d'Indice se bloque à 5 indices non lus. Le fait d'avoir ouvert un indice fera passer le compteur à 4. Heredis vous cherchera alors un nouvel indice.
La recherche d'Indice ne se fait que sur la lignée Sosa. Mais pas de frayeur. Il vous suffit de republier votre fichier en changeant votre Sosa)




Conclusion:
BSD a réalisé la promotion de ces Services + en parlant de révolution. A titre personnel, n'étant pas  pas fan de la communication à la "Apple", je vais préférer parler d'une évolution positive.


Je vais le dire franchement, j’ai eu quelques (gros) doutes au départ. J’ai eu l’occasion de l’écrire lors du dernier ChallengeAZ, il y a pour moi un gros manque sur Heredis Online : le volume des données.

Ce qui fait d’ailleurs la force de Geneanet en France. Et je craignais d’avoir peu de remontés d’indices alors que Geneanet m'en remonte une bonne fournée chaque semaine.

Autant dire que j’ai été très agréablement surpris, car de nombreuses remontés se sont profilés une petite heure après la publication de mon fichier. 

Et si les Services + trouvent un large public (y compris par l'import de gedcom dans la version démo d'Heredis), nul doute que la base en ligne va fortement grossir et dès lors offrir de nouveaux cousinages.

La question que se posera tout utilisateur est de savoir si  cela vaut la quarantaine d'euros annuelle ?
Comme le soulignait un généalogiste sur Twitter: la mise à jour d'Heredis + l'abonnement Geneanet + les services +, cela commence à faire beaucoup.
Malheureusement, il m'est impossible d'y répondre. Je ne me vois pas conseiller les Services + si après publication, l'utilisateur ne retrouve aucun indice. A contrario, il pourrait tomber sur de nombreuses informations non disponibles ailleurs.
Nous avons tous un niveau d'avancement  différent, des usages différents, un temps à consacrer différent et des capacités financières différentes.

Tout ce que je peux dire, c'est qu'à l'heure actuelle, je me donne encore quelques mois de réflexion. Mon abonnement privilège chez Geneanet ne s'achève qu'en Novembre et cet accès n'offre pas que les alertes par individu. Mais quand je vois que j'ai déjà du mal à regarder toutes les alertes par individu, je ne vais pas pouvoir traiter les alertes privilèges et les indices Heredis, faute de temps.
La facilité sera probablement de privilégier l'intégration au sein d'Heredis. A moins que les indices ne se tarissent d'ici là.
Categories: ,

2 commentaires:

  1. Bonjour,

    Je découvre votre blog (par un lien en provenance du blog "aupresdevosracines") et je suis en train de lire peu à peu vos articles.

    Celui-ci m'interpelle particulièrement car je n'ai pas encore sauté le pas vers la dernière version de Heredis.

    Après quelques mois d'utilisation, quelle est votre opinion actuelle ?

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Hélène,

    Merci pour ce commentaire sur cet article un peu ancien.

    Tout d'abord, je tiens à préciser que je suis testeur pour le logiciel Heredis, je crains donc toujours de ne pas être 100% objectif.

    Comme je l'ai indiqué dans le dernier paragraphe de cet article, je me posais la question il y a 6 mois de reprendre un abonnement sur Geneanet.
    6 mois ont passé et je me suis réabonné pour un an sur Geneanet.

    Heredis Online me donne des indices plus pertinents que Geneanet. Mais ils sont moins nombreux. Il y a clairement des alertes Geneanet qu'Online n'est pas capable de me donner, faute d'information.
    Geneanet profite à plein du formidable volume de données dont il dispose. Mais il faut aussi reconnaitre que ce volume a aussi un point faible: son trop grand volume de données. Généré par des copies de copies de copies....

    J'utilise donc à la fois les indices Online, pour leur pertinence et l'intégration complète dans Heredis. Et Geneanet pour sa complétude.

    Si le Père Noël a été généreux avec vous, je vous incite à basculer vers Heredis 2014. Il y a en ce moment des promos sur leur site. A vous de voir.

    Attention: ce que j'écris est valide pour ma généalogie (Auvergne et Bretagne) et en l'état actuel de mes recherches (j'ai encore beaucoup de branches à creuser). Si vous avez des branches orphelines ou bien très avancées, ou bien nombreuses à l'étranger, vous aurez probablement moins d'indices.

    RépondreSupprimer

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!