mardi 17 juin 2014


Mon titre va probablement hérisser les poils de Jean-Michel GIRARDOT, mais il me permet d’aborder le sujet que je souhaite avec la lettre N.

Ouroboros - Tropican - Wikimedia Commons
Hier, j’abordais le travail de moine que réalise bien souvent le généalogiste au quotidien.

Aujourd’hui, c’est un second aspect de ce travail que je veux mettre en avant. Lors d’une intervention d’un membre de Family Search lors d’un Matin Malin dédié à Rootstech, il nous expliquait que si le monde généalogique poursuivait les travaux d’indexation des ressources mondiales en matière d’Etat-Civil, il faudrait encore près de 3 siècles pour en arriver au bout. D’où leur appel auprès des bénévoles du monde entier. 

Ce point souligne l’immensité des informations mises à disposition du généalogiste, les innombrables sources disponibles aux Archives (Départementales, Nationales, de la Défense etc...). Et permet de comprendre que le travail d’un généalogiste sera l’œuvre d’une vie, et qu’elle n’y suffira probablement pas.

Pas de prosélytisme de ma part. Mes enfants ne se verront pas imposer l’obligation de poursuivre les recherches, mais comme tout généalogiste, j’espère juste que ce travail pourra être mis à disposition de qui souhaitera le poursuivre.

Mais alors que l’on pense avoir creusé toutes les pistes sur un ancêtre donné, par un croisement, une nouvelle source mise à disposition, une généalogie mise en ligne par un internaute, on découvre une nouvelle information que l’on n’aurait jamais penser trouver. Et nous sommes repartis.


Mon billet sur la lettre D et la passion Dévorante qu’est la généalogie commençait par cette interrogation bien connue du généalogiste:
«Ca ne te fatigue pas de passer tout ton temps avec des morts ?»


Je pense que ce n’est pas ce point qui intéresse le généalogiste, mais plutôt de leur redonner une vie, et que ce travail sera sans fin.


1 commentaire:

  1. Penser que mes recherches seront transmises à quelqu'un souhaitant continuer me plait également. Et sur votre affirmation dernière je suis entièrement d'accord.

    RépondreSupprimer

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!