mardi 10 juin 2014


Il y a quelques semaines s’est tenu le 3ème Matin Malin de la Généalogie organisé par la Revue Française de Généalogie. Le thème en était: «Faut il encore un logiciel de généalogie ?»

Pour moi, la réponse est clairement oui.

D’ici une dizaine d’années, lorsque l’ensemble du territoire sera fibré et couvert par des réseaux mobiles 4G voir plus, il sera temps d’envisager de travailler en mode connecté à tout instant.

Mais pour le moment, et mon usage (qui, je le pense, doit rejoindre celui d’un grand nombre de généalogistes), je préfère fonctionner dans un mode local, quitte à publier et sauvegarder en ligne très régulièrement. 


Aujourd’hui, il existe un grand nombre de logiciels qui regorgent de fonctionnalités, toutes plus intéressantes les unes que les autres.

Et chaque généalogiste, au moment de débuter dans ses recherches, se pose la question classique:
« Quel est le meilleur logiciel de généalogie ? »

Cette question n’est pas la bonne. Nous avons tous des usages différents, des besoins différents, donc des outils différents. L’utilisateur PC aura un choix plus vaste que celui sur Mac. Mes recherches se cantonnent à 99% aux départements des Côtes d’Armor et au Puy de Dôme en France. Les bases de données hors de France (type My Heritage ou Family Search) ne présentent donc que peu d'intérêt pour moi. Mais seront des sources très riches pour celui qui a eu par exemple des ancêtres nord-américains.
A celui qui voudra réaliser des dépouillements de commune, je lui conseillerais d’utiliser Nimegue, qui a été conçu pour cela.
Celui qui voudra réaliser un livre de famille me verra lui conseiller Genopresse.

Pour celui qui chercher à réaliser une généalogie familiale (en ascendance comme en descendance), il existe pléthore de logiciels sur le marché.

Pour choisir celui que l’on utilisera probablement pour de nombreuses années, le généalogiste doit se focaliser sur une fonction, qui représentera plus de 50% du temps passé devant son écran: la saisie d’information.

Et je vais renouveler le conseil déjà écrit à de nombreuses reprises sur les forums d’aide lors qu’il fallait répondre à cette question.
«Il faut accepter de perdre quelques heures à télécharger les versions démo des principaux logiciels et de faire la saisie de quelques individus pour se familiariser avec les logiciels»

Logo Heredis 2014
C’est LA raison qui m’a fait choisir le logiciel Heredis voila maintenant 6 ans. Ses détracteurs lui trouveront bien sur des défauts, mais j’apprécie son mode de saisie intuitif.
Et le mode de saisie par acte apporté par la version 13 est pour moi un merveilleux outil qui me permet un gain de temps appréciable, au vu de tous les actes issus de l’Etat-Civil et des Registres Paroissiaux qu’il me reste à traiter.

Pour une présentation des nouveautés de la dernière version 2014 d’Heredis, je vous invite à lire le billet que j’ai rédigé il y a quelques mois (c'est d'ailleurs l'article le plus populaire sur mon blog à ce jour).

Mais je le répète: Prenez votre temps avant de choisir. Mon choix n’est pas forcément votre choix.

Vous aurez ainsi de bonnes chances d'avoir choisi le meilleur logiciel. Pour vous.


Samedi, je vous parlais de Family Search. Hier de Geneanet et aujourd’hui d’Heredis.

Et parfois, je me mets à rêver d’un logiciel de saisie basé sur Heredis, connecté à la base en ligne de Geneanet, qui aurait passé un accord de partenariat avec Family Search.

Nous aurions ainsi un formidable acteur français et européen, capable de rivaliser avec les mastodontes tels Ancestry ou MyHeritage. A moins qu'Heredis Online puisse proposer les mêmes services et surtout le même volume que Geneanet.

6 commentaires:

  1. Un nouveau service+ par Heredis est annoncé pour juillet, je me demande ce qu'il va nous apporter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La réponse arrivera dans quelques semaines. Gageons que cela sera de belles surprises.

      Supprimer
  2. Je partage ton avis, Heredis correspond tout à fait à mes besoins. Par contre, je ne suis pas certaine d'acheter toutes les version...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas obligation de suivre chaque version. On peut aisément sauter une ou deux versions, voire plus.

      Supprimer
  3. Personnellement je suis d'accord Heredis sans aucun doute. Mais je ne dirais pas non à Heredis connecté à Geneanet en partenariat avec Family Search. Peut être un jour.
    Quand au lien sur l'article Heredis, je vais le garder sous le coude pour m'aider le jour où je passerais à Heredis 14.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attendons de voir ce que donneront les Services+ annoncés prochainement.

      Merci de me lire.

      Supprimer

Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!