samedi 28 février 2015


Le week-end dernier, en lisant en vacances le buzz de Maiwenn sur la recherche du Sosa 1 000, j'ai immédiatement pris mon Mac et ouvert mon logiciel préféré pour partir à sa recherche.
Et quelle ne fut pas ma déception de voir que le fameux sosa 1 000 (pour mes fils) était absent de mon fichier. Une nouvelle branche à explorer.

Une alternative est apparue sur Twitter avec la recherche du Sosa "diabolique", le numéro 666.
C'est mieux, car il est présent dans mon fichier, et il y a quelques événements déjà saisis.

Mais la lecture des différents billets sur ce thème durant la semaine m'a apporté un nouvel angle d'attaque.
En suivant les tweets de la journée d'hier, je suis arrivé sur l'article de Patricia sur son Sosa 1 000, un breton.

Un breton, qui a vécu sur Plougonver, une des communes les plus utilisées dans mon arbre. Sur un patronyme déjà présent. Il faut fouiller.

Le Sosa 1 000 de Patricia se nomme Mathieu LE SCORNET. Il épouse en 1726 Jeanne LACHATER.
Une recherche dans Heredis m'apporte une triste nouvelle: ils ne sont pas dans mon arbre. Mince.

Poursuivons la lecture. Les recherches de Patricia l'ont poussé vers Geneanet, où les parents de Mathieu sont donnés. Il s'agit de Philippe LE SCORNET et Jeanne LE JONCOUR.

Voila le lien que je cherchais. Ce couple est bien présent dans mon arbre. Je n'ai que leur acte de mariage: le 13 Février 1679 à Plougonver

Acte de mariage de Julien LE JONCOUR et Marguerite TILLY - 1679 - Source: Archives Départementales des Côtes d'Armor - 5 Mi 123

On y apprend que Philippe est laboureur, agé d'environ 30 ans.
Janne LE JONCOUR est fille de Julien et de Marguerite TILLY

Mais pourquoi diable ce couple est il dans mon arbre ?

Janne est donc la fille de Julien LE JONCOUR et Marguerite TILLY. Ce couple a eu au moins 5 enfants:


  • Françoise, mariée le 15 Février 1684 à Loguivy-Plougras avec François LE GALL
  • Charles, marié le 21 Janvier 1706 à Loguivy-Plougras avec Jeanne BARGUEDAN
  • Pierre, présent au décès de son frère Charles en 1710
  • Guillaume, présent aux décès de ses deux parents, et de son frère Charles
  • Janne, qui s'est donc marié en 1679 avec Philippe LE SCORNET

Charles est le Sosa 1 710 de mes deux garçons, d'où la présence de ces informations dans mon arbre.

Pour terminer, et plus particulièrement pour Patricia, voici ce que donne Corail Net en recherche sur le couple Julien et Marguerite.


L'acte de décès de Marguerite TILLY et le mariage de Guillaume LE JONCOUR donnent la signature de Philippe LE SCORNET.

Il est temps pour moi de partir à la recherche du père de Maurice LE MEUR, mon Sosa 500.


mercredi 18 février 2015


Il y a quelques jours, à l'occasion de la grande messe généalogique aux USA (Rootstech2015), nous avons échangé quelques tweets avec Elodie, Brigitte, Sophie et d'autres blogueurs sur le fameux
journal de recherche, beaucoup d'entre eux utilisant Evernote (ou Excel).

Sophie Boudarel avait notamment rédigé un billet sur l'intérêt d'un journal de recherche.

Ce fut l'objet d'un bout de discussion hier en fin de repas après les MatinsMalins sur la découverte de FranceGenWeb.

Je dois l'avouer, je n'ai pas de carnet, pas d'Evernote, pas de fichier Excel. Je confesse utiliser OneNote, mais c'est vraiment un carnet de post-it virtuel pour moi. Utilisé lorsque j'achève une saisie le soir et me noter où reprendre la prochaine fois.

Mais comme beaucoup de mes collègues généalogistes, je suis un grand fan de sérendipité. Et je papillonne régulièrement d'une branche à une autre, d'Arverne en Armorique. Il faut donc que je garde une trace de mes recherches, car comme tout le monde, il m'est déjà arrivé de me dire au bout d'une heure ou deux de recherches: "Mais je l'ai déjà parcouru ce registre !"

Et pour cela, j'utilise mon logiciel dans lequel je stocke mes notes de recherche. Voici donc les outils dont je dispose dans Heredis:

Nota: l'ensemble des informations données ci-dessous sont applicables sur Mac comme sur PC.

La liste des actes à rechercher

Dès que vous créez un événement dans Heredis, vous avez la possibilité de déclarer si vous possédez l'acte, si vous le cherchez, ou bien si vous le déclarez introuvable.


Une fois cette information ajoutée dans votre base, vous pouvez à tout moment sortir une liste de vos actes à rechercher suivant les critères qui vous intéressent: commune, département, période...
Pour cela, ouvrez le menu Documents\Liste des actes à rechercher et faites votre sélection

Astuce: vous pouvez choisir la valeur par défaut de ce champ. Cela se passe dans le menu Outils/Préférences/Préférences Heredis dans l'onglet Saisie. Pour ma part, j'ai choisi par défaut "Faire des Recherches" pour ne pas l'oublier.

Le module Recherche avec sa "ligne de vie"

J'en avais parlé à la sortie d'Heredis 2014, qualifiant cette fonction comme LA nouveauté du logiciel. Je le crois toujours. Ce module se décompose en deux parties:

Assistant de recherche


Ci-dessus l'assistant de recherche pour Jacques LE LAY, sosa n°26 de mes deux garcons.
On retrouve dans cette ligne de vie, l'ensemble des événements liés à l'individu positionné en personnage central sont listés.
Depuis le mariage de ses parents jusqu'au décès de ses enfants.

Sur chaque événement, on y retrouve le titre, la date, le lieu (et la subdivision), l'age de l'individu lors de l'événement, puis différentes puces qui donnent dans l'ordre:
  • Si une note a été saisie
  • S'il y a une source
  • S'il y a des témoins
  • S'il y a un média
  • Si l'acte est à rechercher ou pas
Un survol avec la souris permet de voir l'information associée.
Il est également possible d'adapter son affichage pour restreindre (ou pas) les événements à certains collatéraux.
Si je devais faire un petit reproche, ce serait de ne pas pouvoir exporter cette liste à la volée.

La recherche Internet

Second volée de ce nouveau module de recherche, il est possible de lancer automatiquement des recherches sur un certain nombre de bases de données en ligne parmi les plus importantes: Geneanet, Ancestry, Family Search, Genealogie.com, My Heritage...et bien sur, la base de données maison: Heredis Online.

Différents critères peuvent être sélectionnés pour affiner votre recherche. Pour ma part, j'use et abuse de ce module sur Geneanet et Heredis Online.


Sur ce même pavé, on peut voir également que nous avons 4 autres onglets:
- Note de Recherche: reprend les éléments présents dans la note du même nom. J'en reparle dans un instant.
- Sources et Médias: Ensemble des sources et médias associés aux événements listés dans l'assistant
- Carte: Positionne les différents lieux présents dans l'assistant sur la carte OpenStreetMap

La note de recherche

Nouveauté également de cette version 2014, en plus des notes individuelles et de couple, il est possible d'ajouter des informations de recherche sur l'individu concerné.

Pour ma part, j'y indique les pistes à creuser, les options possibles, des liens vers des généalogies en ligne partageant cet individu, les registres déjà consultés.

Problème : il n'est actuellement pas possible de sortir une liste des notes, comme il est possible de le faire sur les actes à rechercher.

Qu'à cela ne tienne, pour ceux qui veulent s'y coller, vous pouvez extraire ces informations de la base de données. Pour se faire, quelques actions préparatoires:

Sur votre version Heredis 2014 PC, allez dans le menu Fichier/Préparer Pour/Heredis Mac
Heredis génére alors une copie de votre fichier au format Heredis Mac, qui permet d'ouvrir la base de données.
Bien entendu, si vous utilisez Heredis Mac, inutile de faire cette action. Je vous conseille toutefois de travailler sur une copie de votre base pour plus de sécurité.

Une fois que vous avez votre base (c'est le fichier .heredis), ouvrez cette base SQL avec un éditeur. Pour ma part, j'utilise SQLite Manager, téléchargeable gratuitement sur Firefox.

Ouvrez votre base (.heredis). Et lancez la requête suivante:

SELECT c.Nom, b.Prenoms, a.Note
FROM Notes a, Individus b, Noms c
where a.TypeNote = "12"
And b.NomTri = c.NomTri
and a.codeProprietaire = b.codeId


Vous obtenez ainsi la liste de vos individus possédant une note de recherche. Liste qui est copiable sur votre tableur ou votre éditeur de texte préféré.

J'espère que vous découvrirez ainsi quelques trucs pour vous aider à suivre vos recherches généalogiques.


samedi 14 février 2015


Les généalogistes le savent bien, pour nos ancêtres, l'amour n'était pas la condition première pour le choix d'un conjoint.
Ni même la seconde ou la troisième.

La recherche d'une alliance favorisant un accroissement des propriétés terriennes, une élévation sociale, la conservation de propriétés, etc...
La liste est longue des très bonnes raisons pour épouser telle fille plutôt qu'une autre.

J'ai décidé de consacrer ce court article à un couple de la généalogie de mon épouse pour lequel je pense pouvoir affirmer qu'ils éprouvaient de réels sentiments amoureux.
Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!