samedi 25 octobre 2014


J'ai acheté l'été dernier un des derniers ouvrages de Marie-Odile MERGNAC, "Ancêtres paysans". Et j'avais promis sur Twitter un retour sur cette lecture. Trop vite comme toujours.

Ancêtres paysans - MO. Mergnac  - Archives et Cultures
Soyons clairs dès le départ, si vous êtes déjà passé maitre sur la recherche dans les recensements, le cadastre ou les documents notariés, vous pouvez passer tranquillement votre chemin, vous n'apprendrez probablement rien.

Si vous êtes comme moi, en train de sortir des classiques BMS et EC, à découvrir les sources notariées par exemples, cet ouvrage sera un bon petit guide pour (re)découvrir des sources à creuser dès lors que l'on a des ancêtres paysans.

Autant dire que ce livre s'adresse à tous les généalogistes puisqu'au Moyen Age, les paysans représentent plus de 90% de la population.

Au delà des informations très généralistes sur les différents "types" de paysans, nous découvrons rapidement les sources utiles pour nos recherches: Cadastre, baux agricoles (bien développé), contrats de vente, recensements... Ceci est développé sur seulement quelques pages, mais qui ont le mérite d'aller à l'essentiel.


La fin d'année approche, alors si vous cherchez une petite idée cadeau à glisser sous le sapin, vous l'avez trouvé avec cet ouvrage qui vous coutera une douzaine d'euros.

dimanche 5 octobre 2014


Je viens de passer une bonne partie de l'après-midi à creuser ce qui commençait à devenir une énigme. Et c'est la consultation des cartes qui m'a probablement donné la solution.

Pierre MOISAN(MOYSAN) et Marie LE GOAS(LE GOAZ) sont les sosas 3196 et 3197 de mes deux garçons. Ils ont été importés l'un comme l'autre dans mon arbre à la suite d'un indice Heredis arrivé ces derniers jours.
J'ai récupéré ainsi leurs naissances et décès respectifs, ainsi que leur mariage en 1676. Seul problème pour moi lorsque je suis parti à la recherche des actes en ligne, c'est la localisation des événements.

Ils sont tous les deux nés et décédés à Louargat. Leurs enfants sont nés à Louargat. Et pourtant, ils se sont mariés à Gurunhuel, commune voisine de Louargat, comme on peut le voir sur la carte ci-dessous:

Gurunhuel - Louargat - Google Map©

Au début, j'ai cru à une erreur de la personne auprès de qui j'avais récupéré les informations. Marie devait probablement être née à Gurunhuel, et non à Louargat, et ils s'y sont mariés avant de s'installer dans la commune de son époux. De l'archi-classique dans les Côtes d'Armor où l'on se marie quasi obligatoirement dans la commune de l'épouse (comme dans beaucoup de départements d'ailleurs).

Mais non, Marie est bien née à Louargat le 17 Aout 1656 comme j'ai pu le trouver dans la salle virtuelle des Archives des Côtes d'Armor. Seul bémol sur l'acte de baptême, alors que celui de mariage sur Gurunhuel me donne Guillaume LE GOAZ et Marguerite LE GUIADER comme parents de Marie, ceux indiqués sur l'acte de naissance de Marie en 1656 sont Guillaume LE GOAZ et Marguerite....LE GOAZ. Je penche pour une erreur du scribe, ce que je retrouve d'ailleurs dans les relevés d'indexation du CG22 puisque c'est bien Marguerite LE GUIADER qui apparait dans Corail-Net.

Alors la question restait entière: pourquoi diable sont ils allés se marier à Gurunhuel ?

La réponse est contenue pour moi dans l'acte de mariage. Plus particulièrement au niveau des noms des époux, de leur filiation, et de leur domicile, que je reprends ci-dessous.

1676 - Gurunhuel - acte de mariage de Pierre MOISAN et Marie LE GOAZ - 5 Mi EC 367 - AD22

....pierre moisan sabotier fils d'allain moisan
et de deffuncte marie huon ses pere et mere aagé 
d'environ vingt cinq ans demeurant au bois de la hay
et marie Le goaz menagere fille de deffunct
guillaume Le goaz et margueritte le guiader ses pere
et mere aagée d'environ dix huict ans demeurant
au village du fot Ladt Le goas decrette de justice....

Trois informations importantes: Pierre demeure donc au bois de la Hay et Marie au village du Fot. Et Pierre est sabotier.

Qu'à cela ne tienne, je lance la France à la Loupe et j'affiche la commune de Gurunhuel. Où je trouve le village du Faut (Fot) sur Gurunhuel, séparé de Louargat par ce que l'on appelle aujourd'hui la forêt domaniale de la Hay. Voici ce que cela donne sur la carte de Cassini associée.

Gurunhuel - Louargat - Bois de la Hay - Carte de Cassini

Pierre est sabotier, on peut donc légitimement penser qu'il réside avec sa famille aux abords de la forêt, au plus proche de sa matière première. Et comme on peut le voir, le village du Faut se trouve à quelques centaines de mètres à peine de la forêt.

Malheureusement, l'acte de naissance de Marie n'indique pas de toponyme, pas plus que ceux de ses trois frères et sœurs que j'ai pu trouver.



A l'avenir, je penserais bien à vérifier les toponymes la prochaine fois que je me retrouverais dans un cas comme celui-ci.




Subscribe to RSS Feed Follow me on Twitter!