lundi 9 juin 2014

G comme Geneanet


Comme beaucoup de généalogistes français, dès que j’ai entrepris mes premières recherches, en complément des bases des cercles bretons, je me suis rapidement tourné vers Geneanet.

Logo Geneanet
Cette base de données en ligne est l’une des deux plus grosses en France, avec Genealogie.com. Le principe en est très simple. Chaque généalogiste peut publier son arbre en ligne avec un gedcom. Et utiliser cette gigantesque base de données pour croiser ses données avec celles des autres généalogistes.


De multiples sites proposent un tel service. Alors pourquoi Geneanet ?

Trois raisons à cela pour mon cas personnel :

  • Geneanet possède une chose qui manque à beaucoup d’autres: le volume de données. Car soyons clair, la raison n°1 de l’utilisation de Geneanet est la possibilité d’y trouver des cousinages grâce aux nombres d’individus en ligne. Beaucoup de doublons, des erreurs (parfois posées volontairement), mais lorsque je ne trouve pas d’infos sur Geneanet à propos d’une ascendance, j’ai la quasi assurance que je n’en trouverais pas sur une autre base en ligne (je parle ici pour des ancêtres sur mes départements de recherche).
  • La gratuité. Pour voir des données chez son concurrent, il faut payer. Pour voir des données sur Geneanet, il n’y a qu’à consulter la base en ligne. J’ai été un utilisateur gratuit pendant 5 ans. C’est bien entendu un élément discriminant pour beaucoup de généalogistes.
  • Un état d’esprit. Geneanet a pris le parti de rendre ses fonctions de base totalement gratuites. Et d’axer le développement de l’entreprise sur le partage. Là où son concurrent  a pris le parti d’attaquer certaines Archives Départementales en justice pour obtenir des copies des actes numérisés.

Depuis Novembre 2013, je suis devenu membre Privilège chez Geneanet. J’en ai deux usages principaux:
  • les alertes par individu: un seul mot: Redoutable. Je reçois désormais chaque semaine un email me donnant des ascendants potentiels pour les individus de mon arbre. Autant de pistes à creuser pour trouver de nouveaux ancêtres. 
Mail Alerte par Individu Geneanet© - Archives personnelles

  • la recherche personnalisée via le module Recherche d’Heredis. Au lieu d’une simple recherche pour un patronyme et un lieu, il est possible d’y ajouter un prénom, un conjoint etc...
Module Recherche Heredis© - Archives personnelles

Alors si vous ne connaissez pas encore Geneanet, rendez vous sur leur site.

Et si vous avez la possibilité de tester la version Privilège (Geneanet offre parfois l’accès pour une durée très limitée), laissez vous séduire pendant quelques jours.

11 commentaires:

  1. Je partage ton analyse. Geneanet est une mine d'informations, même s'il faut les vérifier soigneusement en remontant aux actes. Et l'alerte hebdomadaire, même si elle n'est pas toujours pertinente, permet de progresser dans ses recherches.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue espérer le même fonctionnement depuis un Heredis Online, ce qui permettrait plus d'intégration.

      Mais quelque soit la base, toujours vérifier, vérifier et encore vérifier.

      Supprimer
  2. Très juste ! La vérification est la base de toute recherche sérieuse ! Généanet offre des pistes bien appréciables certes, mais vérifier, c'est s'approprier une partie des résultats ! Bonne deuxième semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette seconde semaine est programmée. C'est la semaine suivante qui va être compliquée.

      Supprimer
  3. Généanet est en effet un site très utile et performant... mais malheureusement beaucoup trop franco-français à mes yeux de chercheuse d'ancêtres italiens...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complétement d'accord. Il est pour le moment le n°1 pour moi en France. L'indexation de Family Search pourrait t'apporter de l'aide, même si cela n'arrive que d'ici quelques années.

      Supprimer
  4. Je confirme que l'utilisation de Geneanet est une nécessité si on veut trouver des pistes pour débloquer des impasses.
    Mais comme le dit justement Dominique, attention aux duplications sans vérification de branches d'arbres : cela peut mener à de mauvaises pistes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nécessité peut-être pas. Comme le souligne Venarbol, c'est aussi une base très franco-française.

      Supprimer
  5. Je suis très satisfaite aussi de mon passage en privilège. Au vu des services apportés, le coût n'est pas si élevé !

    RépondreSupprimer
  6. Eh oui il faut vérifier, je l'ai appris à mes dépens, à moins que la personne ait mal lu un acte et cela pourrait m'arriver également car toutes les branches sont identiques aux miennes, les dates d'un couple aussi mais les noms et prénoms du couple sont différents, je cherche encore l'erreur. Je suis confiante j'arriverais à démeler l'écheveau.
    Quand à cette alerte par sosa j'apprécie particulièrement. Cela permet parfois de relancer des recherches et découvrir de nouveaux descendants de nos ascendants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vérifier, vérifier, toujours vérifier. Cela devient mon credo.

      Supprimer